Culture Int�rieure

image ganja Club

Culture Int?rieure

La salle de culture

Une pi?ce doit ?tre d?di?e ? la culture, un placard, un d?barras etc… dans un endroit discret (?a ne regarde que vous).
L’endroit doit ?tre isol? de sorte de ne pas perdre de chaleur et trop devoir le chauffer.
Le sol : la plante n’aime pas avoir froid au pied, on sur?l?vera le sol avec une planche et si possible avec de la mati?re isolante dessous (polyester expans?, laine de roche?¦) prot?gez ce sol sur?lev? d’une b?che ou de sacs poubelle (il se pourrait bien que de l’eau tombe dessus lors des arrosages)
La taille de votre pi?ce d?pendra du nombre de plantes cultiv?es, mais si on y met des tubes n?ons d’1m20 pr?voir la largeur en cons?quence, une hauteur de 1m80 est suffisante.
On peut pr?voir aussi un faux plafond (par exemple une plaque de polyester) fix? sur les c?bles de soutient des tubes de sorte que le volume ? chauffer soit plus petit (pas trop pr?s des r?glettes quand m?me !)

Il faudra pr?voir une a?ration de sorte ? renouveler l’air gr?ce ? un ventilateur (un trou d’entr?e d’air en bas et un trou de sortie en haut)
La plante aura besoin de CO? (elle le transforme en oxyg?ne par photosynth?se), si l’air n’est pas renouvel? correctement la plante aura du mal ? se d?velopper,
Un apport en CO? est conseill?, mais la pr?sence de ce gaz dans un air correctement renouvel? est suffisant. (voir dans un prochain chapitre) Le placard devra aussi ?tre isol? de la lumi?re ext?rieure, surtout lors de la floraison. (on verra pourquoi plus tard) Il est conseill? de peindre les murs en blanc de mani?re ? r?fl?chir la lumi?re produite par les tubes ou les lampes
(tapisser les murs de papier d’alu n’est pas conseill? mais parfois pratiqu? car il conserve l’humidit? et l’exc?s de chaleur)

L’apport de nutriments

L’apport d’engrais sera important pour la vigueur de votre plante, toutes fois, respectez le dosage indiqu? sur les flacons, vous pouvez m?me diluer un petit peu plus, un surdosage mettra tout vos efforts en ?chec car la plante  » grillera  » rapidement par overdose, espacez les arrosages en apport d’engrais, par exemple : 1 arrosage avec engrais, 1 ou 2 arrosages sans.
Sur tout flacon d’engrais est sp?cifi? une r?f?rence NPK, le N correspond ? l’azote (nitrog?ne), P correspond au phosphore et K au potassium. Apr?s, ce sigle est suivit de 3 chiffres, ce sont les indices, par exemple : NPK 3-6-6 cela signifie que l’engrais contient 3% d’azote, 6% de phosphore et 6% de potassium.

L’arrosage :
Afin de ne pas  » noyer  » votre plante, laissez s?cher la terre entre les arrosages, enfoncez votre doigt dans la terre pour v?rifier l’humidit?, attendez que les 5 premiers centim?tres de terre soient sec
avant d’arroser ? nouveau. Aussi, veillez ? ce que l’eau de trop plein ne stagne pas dans la soucoupe sous le pot. Si vous arrosez trop, vous verrez des taches marron appara?tre au bout des feuilles et les premi?res feuilles jauniront.
Notre plante aura des besoins diff?rents suivant ses ?tapes de croissance, celles-ci sont compos?es de 3 ?tapes :
La premi?re : la germination,
la deuxi?me : la phase v?g?tative (pousse),
la troisi?me : la phase reproductive (floraison).
Lors de la mise en terre de la plante, apr?s l’avoir arros? la premi?re fois avec de l’eau simple, on l’arrosera avec de l’engrais NPK 3-8-7 car notre plante aura besoin de phosphore pour d?velopper son syst?me de racines. Un arrosage enrichi espac? d’un arrosage simple.
On l’arrosera de la sorte jusque l’apparition d’un deuxi?me ?tage de feuilles (sans compt? les 2 petites feuilles rondes des restes de graine).

Phase de germination

Ensuite on entame la phase v?g?tative, on enrichira avec de l’engrais NPK 4-1-5 et on l’arr?tera 2 semaines avant le d?clenchement de la floraison.
Lors de la floraison, la plante aura de nouveau de forts besoins en phosphore (P), par contre,
le taux d’azote (N) doit ?tre le plus bas possible, trouver un engrais NPK 0-4-8 serait parfait.
(arr?ter l’apport 1 semaine avant la r?colte). L’id?al est d’acheter un engrais sp?cialement con?ut pour notre plante pour la pousse et pour la floraison.
(Rappel : Un exc?s d’engrais ne peut faire aucun bien a votre plante RESPECTEZ LES DOSES INDIQUEES, voir diluer plus pour les engrais tr?s forts (30-10-10))

La ventilation

Le vent :
Comme vu dans la partie lumi?re, la chaleur est un probl?me non n?gligeable, avant de vous lancer dans une culture en placard avec des lampes HPS ou au m?tal halide (MH), il est indispensable de pr?voir une ventilation costaud sinon votre investissement serait r?duit ? n?ant ou presque.
ASTUCE IMPORTANTE :
si vos plantes sont enferm?es dans un placard elles n’auront pas de vent contre lequel se d?fendre. Ceci devrait vous donner des plantes plut?t ch?tives. L’astuce est de mettre ? proximit? de vos plantes un ventilateur ceci afin que vos plantes ne se la coulent pas douce et qu’elles se musclent un peu afin de pouvoir porter des grosses fleurs (sinon elles feront ce qu’elles pourront).
Le brassage de l’air permettra aussi, en cas de chauffage ?lectrique, une meilleure r?partition de la chaleur dans votre pi?ce.

L’air :
Notre plante, comme la plupart des plantes vertes, r?cup?re le CO? pour en extraire le carbone
(mati?re premi?re de la plante) et rejette de l’oxyg?ne le jour, elle a besoin de la lumi?re pour faire cette transformation (la photosynth?se).
Vos plantes ? l’?troit dans un r?duit vont rapidement ?puiser le CO? qui est pr?s d’elles. Le ventilateur devrait permettre ? l’air de se renouveler. Une bonne id?e est un apport suppl?mentaire de CO?.
On peut se cr?er une source de CO? d’appoint simple et peu ch?re ceci gr?ce aux levures.
En effet les levures de bi?res (Celle du boulanger, mais surtout pas la chimique) se « nourrissent » de sucre, et de ce sucre cr?ent 2 compos?s. Le premier est l’alcool, le second qui nous int?resse plus pr?cis?ment est le CO?.
Pour cela il vous suffit de m?langer dans une bouteille de soda de 2 litres (une qui r?siste ? la pression), une cuiller?e de levure de boulanger, 200 grammes de sucre (le sucre brun marche mieux mais moins longtemps), et 1L1/2 d’eau ti?de. Mettre ?a pr?s de vos plantes devrait leur fournir un surplus de CO?. Le CO? ?tant un gaz lourd il convient de le diffuser de haut (pour qu’il retombe sur vos plantes), cette solution doit ?tre renouvel?e d?s qu’elle ne cr?e plus de bulles.

Ventilez ?¼ d’heures ventilateur allum? et ?¼ d’heure ?teint pendant toute la p?riode de jour.
Dans le cas ou vous n’apportez pas de suppl?ment de CO?, ventilez en permanence le jour. (attention, la  » nuit  » la plante n’a pas besoin d’apport en CO?, elle respire de l’oxyg?ne)

Le substrat

Caract?ristiques physiques
Le choix du substrat est tr?s important, notre plante pr?f?r?e aime l’eau mais elle doit aussi pouvoir respirer pour fonctionner. La plante enti?re consomme de l’oxyg?ne comme la plupart des ?tres vivant mais celui ?i n’est pas apport? par le syst?me vasculaire de la plante (celui ?i sert ? v?hiculer l’eau ainsi que les min?raux et les sucres). Les tissus de la plante doivent donc se fournir localement en oxyg?ne. C’est donc pour cela que notre substrat doit retenir l’eau mais ?galement avoir une porosit? suffisante pour permettre aux racines de respirer. Plus votre substrat sera poreux, moins il retiendra d’eau mais plus il sera a?r?. Celui requerra donc des arrosages plus fr?quents mais peu importants. Un substrat tr?s poreux est id?al car il assure une bonne oxyg?nation des racines et un apport quasi constant en eau (? condition d’arroser au bon moment). A l’inverse, un substrat peu poreux retiendra beaucoup d’eau mais peu d’air. Les arrosages devront etre moins fr?quents ce qui est certes pratique mais dangereux car les racines passeront plus de temps dans un substrat gorg? d’eau dans lequel il leur est difficile voire impossible de respirer. Il faudra donc attendre longtemps que le substrat s?che pour que les racines puissent respirer. Ce temps sera donc perdu puisqu’il s’agira d’un laps de temps o? les racines ne pourront ni respirer ni absorber de l’eau.

En container, la quantit? d’eau totale retenue par le subtrat est divis?e en trois partie: la r?serve facilement utilisable (RFU, qui est peu importante), la r?serve utilisable (RU, qui est un peu plus grande que la RFU tout en restant modeste) et enfin la r?serve non utilisable qui constitue la majorit? de cette eau. Cela signifie que lorsqu’un substrat a atteint un certain degr? de dessechement et m?me s’il est encore bien humide, l’eau n’est plus disponible pour la plante. Nous chercherons donc ? faire en sorte que la plante puisse respirer avant que la reserve utile ne soit vid?e. On obtient ce r?sultat en utilisant un substrat tr?s a?r? qui permet la respiration des racines d?s qu’un faible partie de l’eau a ?t? consomm?e. Comme je l’ai dit plus haut, ce genre de substrat requiert des arrosages fr?quents mais ils sont toutefois beaucoup plus interessants.

Carat?ristiques chimiques

Le pH du substrat est ?galement tr?s important car celui ?i determine la capacit? de la plante ? absorber les nutriments qu’il contient. Il doit etre etre l?g?rement acide et il est admis que sa valeur doit etre comprise entre 6 et 6.5. Cette valeur est plus importante qu’en hydroponie (je parle de la valeur num?rique, pas de son importance pour la culture, la gestion du pH ?tant plus importante en hydroponie) car le substrat dispose d’une CEC (capacit? d’echange cationique) qui aide la plante ? assimiler les nutriments. Cette CEC constitue le pouvoir tampon de votre substrat. Cela veut dire qu’en cas de diff?rence entre le pH de l’eau d’arrosage et le pH du substrat, le pouvoir tampon aura tendance ? faire co?ncider la valeur du pH de l’eau avec celui du substrat. Malheureusement, le pouvoir tampon n’est pas illimit? et si vous arrosez avec un pH inadapt? sur une longue dur?e le pH du substrat finira par varier. La CEC implique aussi que le substrat capture une partie des nutriments que vous apportez. Ces nutriments pourront etre lib?r?s plus tard losrque vous arretez d’en apporter et que la plante en demande. Cette notion est particuli?rement importante lors de la phase de rin?age. Par exemple, un substrat ? base de tourbe ayant une forte CEC demandera d’etre consciencieusement rin?? pour etre debarass? des nutriments qu’il contient.

Dans cette optique, on peut admettre qu’un substrat constitu? d’un bon tier de perlite pour deux tiers de tourbe est interessant. Ensuite, libre ? vous de consttituer le m?lange de votre choix ? partir des mat?riaux de votre choix tout en gardant bien en t?te l’importance des param?tres abord?s ?i dessus. Au final, retenez qu’il n’y a pas de substrat id?al mais un substrat adapt? ? chaque situtation.

La temp?rature

La temp?rature et l’humidit? jouent aussi un r?le important, notre plante r?siste entre des temp?ratures allant le jour (lampes allum?es) entre 17 et 35C° maxi. En dessous de 17 C° notre plante va luter pour survivre et ne va pas bien s’?panouir, en-dessus de 32 C°, notre plante va suffoquer et aura du mal ? pousser aussi, une temp?rature id?ale serait entre 26 et 28 C°, n’h?sitez pas ? investir dans un thermostat.
Quant ? la temp?rature de nuit (lampes ?teintes) elle ne doit pas descendre sous 16 C°,
bien qu’elle r?siste ? des temp?ratures allant jusque 5C°, ceci serait pr?judiciable pour notre cher plante. Une bonne solution est de programmer le chauffage pour la p?riode de nuit,
?¼ d’heures allum? toutes les heures avec le ventilateur en parall?le pour qu’il puisse brasser l’air chaud ainsi que de renouveler l’air (n’oubliez pas, notre plante respire de l’oxyg?ne la nuit, donc le syst?me CO? doit ?tre coup? aussi)

L’humidit?

Si votre pi?ce est bien ventil?e, pas de soucis d’humidit? ? se faire,
mais sachez qu’un taux d’humidit? ? 80% favorisera l’apparition de moisissures ainsi que d’insectes ind?sirables.
Un taux d’humidit? convenable se situera aux alentours de 30 ? 40%. Le chanvre qui pousse sous un climat chaud et sec aura des feuilles plus ?troites que le chanvre cultiv? dans une atmosph?re humide. Ceci ?tant d? au fait qu’une plante respirant un air sec respire plus facilement, l’humidit? qui se trouve sur ses feuilles s’?vaporant plus rapidement.
Dans une atmosph?re humide, l’humidit? ne peut s’?vaporer aussi rapidement, en cons?quence de quoi elles ont « besoin » d’?tre plus larges, d’avoir une plus grande surface d’?vaporation pour rejeter les d?chets que la plante produit. Les feuilles larges produisent moins de r?sine par feuille que les feuilles ?troites, ce qui signifie qu’il y aura plus de r?sine dans un gramme de feuilles ?troites que dans un gramme de feuilles larges.
Les plantes ? feuilles larges fourniront bien entendu un volume plus important de feuilles, mais leur qualit? sera inf?rieure ? celles provenant de plantes ? feuilles ?troites. Enfin, la r?sine de la plante de chanvre servant ? emp?cher les feuilles de se dess?cher, on comprend qu’une plante produise plus de r?sine dans un local sec que dans une pi?ce humide.

La mise en terre

Lorsque les graines sont germ?es, on peut les mettres directement dans nos pots. Il est parfois utilis? des pots interm?diaires entre la germination et la croissance, personnellement, je pr?f?re planter directement dans les pots de 16cm de diam?tre, cela ?vite toute fausse maneuvre lors des rempotages (racine cass?e etc…)
La graine doit ?tre plant?e ? une profondeur entre double et ?gale ? sa taille, (si la graine mesure 5mm, on la plantera dans une profondeur entre 5mm et 1 cm).
Pr?parez le trou en cons?quence, prendre d?licatement la graine et la mettre dans le trou germe point? vers le bas. (la graine fera moins d’efforts si le germe est plac? vers le bas, il ne devra pas s’?puiser ? faire demi-tours) Recouvrir d?licatement sans tasser et arroser raisonnablement d’eau simple, mais doucement. (pour ?viter que la terre n’emporte la graine.)
Durant la suite de la germination, la terre doit toujours ?tre humide ? l’endroit o? la graine est plant?e.
Notre germe va alors continuer ? pousser, il va alors s’encrer dans le sol, il va plonger une racine principale et la d?velopper pendant que la tige va commencer ? pousser.
Une paire de petite feuille ronde appara?tra au bout de 3 ou 4 jours, celles-ci ne sont pas des feuilles,
mais le reste de la graine (tout ceci ? temp?rature de la pi?ce de culture)

A cette ?tape, n’h?sitez pas ? vous tenir un petit journal, notez-y toutes les ?tapes, les ?volutions les arrosages, mont?e des lampes etc, cela vous permettra, lors des prochaines cultures, d’apporter des am?liorations et de ne pas r??diter les erreurs que vous auriez pu commettre.
Puis si vous ne vous rappelez plus si vous avez arros? en simple ou en nutriment lors du dernier arrosage, il vous suffira d’ouvrir votre journal.
Vous pouvez dors et d?j? ?clairer 18 ou 20 heures par jour, approcher les tubes ? une distance de 5 ? 10 centim?tres de la plante (40 cm pour des lampes HPS ou MH).
Attendez le deuxi?me jeux de feuilles pour commencer l’apport en CO?, le commencer plut?t ne servirait strictement ? rien.
Ensuite, durant la p?riode de croissance, veillez ? ce que la distance entre le tube et la plante soit toujours entre 5 ? 10 centim?tres. (Toujours 40 cm pour les MH et HPS)
Une plante plac?e ? 20 cm recevra 3 fois moins de lumi?re qu’? 10, elle poussera trop vite en hauteur ? la recherche de lumi?re, les feuilles seront trop larges (pour absorber plus de lumi?re) et la tige fragile.
Avec le tube ? 5 cm, la plante poussera moins vite, les espaces entre les n?“uds seront moins important, la tige plus solide et les feuilles moins larges. Elle pourra se concentrer sur une croissance r?sistante. (Toujours 40 cm pour les MH et HPS, pas plus pr?s, sinon les plantes br?leraient)
Si votre plante ne mesure que 6 ? 8 centim?tres ? 1 mois, c’est normal, ne vous inqui?tez pas,
la plante pousse beaucoup plus rapidement lors de la seconde moiti? de croissance.
Vous pouvez pr?voir lors de la r?alisation de votre chambre de culture un syst?me pour monter ou descendre facilement les lampes, celles-ci devront souvent ?tres manipul?s.

Le clonage, la taille et le bouturage

Notre plante pousse naturellement comme un sapin, c’est ? dire, qu’elle ne poss?de qu’une seule extr?mit? : La cime, porteuse des fleurs lors de l’?tape reproductive.
La taille de notre plante nous permettra non seulement de pouvoir la cloner (oui, c’est possible !)
Mais aussi de multiplier les extr?mit?s, donc, le nombre de fleurs.
Clonage : Que vous soyez pour ou contre le clonage, si vous aimez notre amie et que vous n’avez pas de sources r?guli?res d’approvisionnement de graines et aussi, d?tail important si vous voulez des r?coltes rapides et successives, vous allez devenir un adepte forcen? du clonage.
Qu’est ce que le clonage ? Le clonage c’est reproduire une plante ? l’identique autant de fois que possible (pas a l’infini mais possiblement une infinit? de fois) rassurez-vous, vous aurez besoin uniquement d’une partie de votre ch?re plante pour en voir pousser une identique (g?n?tiquement).
Le tour de passe-passe consiste ? faire pousser une plante m?re, de ne jamais la faire fleurir (18 heures / jour de lumi?re) et de ne faire fleurir que les clones. Ceci afin d’avoir toujours ? sa disposition une plante m?re productrice de clones (le clonage c’est bien, faites-le savoir autour de vous).
Mais si vous ne voulez pas vous encombrer d’une plante m?re, vous pouvez ?galement r?cup?rer les tailles de vos plantes pour en faire des clones. (L? le clonage n’est pas infini).

Cette m?me taille pouvant se r?p?ter sur ces m?mes extr?mit?s lorsqu’elles auront quelque peu pouss?. (j’ai entendu dire qu’une taille pr?coce ne g?nait en rien la plante, mais perso je pr?f?re attendre un peu)
A force votre plante m?re devrait avoir l’air d’un buisson.

Bouturages :

Lorsque votre plante est assez touffue pour vous fournir en clones, (ou quand vous r?cup?rez une taille) il vous faudra tenter de ma?triser l’art du bouturage.
Le bouturage est assez simple en terre. On coupe le clone, on trempe 3 centim?tres de sa tige dans l’eau ti?de, on le trempe dans l’hormone de bouturages (Dans tous les magasins de bricolages 4?) On tapote un peu pour faire tomber l’exc?dant de poudre, on le plante dans un petit pot, on arrose d’un engrais avec un taux ?lev? de phosphore. Gardez vos pots humides (mais pas trempes) avec un fond de bouteille d?coup? par dessus le tout et des racines devraient se d?velopper rapidement.

Une majeure partie de vos clones devrait prendre racines, cependant, il faut encore les laisser sous 18h/jour de lumi?re pendant encore un moment. (le temps de faire des racines… ne faites pas fleurir vos clones avant le d?veloppement d’un syst?me racinaire d?cent)
Ensuite vous les placez sous la lumi?re pendant 12h et 12 de nuit TOTALE ! (N’allumez jamais vos lampes pendant le sommeil des plantes) pendant que les clones fleurissent la plante m?re qui se trouve tr?s rapetiss?e de cette taille vous pr?parera d’autres clones… (Magique non ?).
Vous pouvez aussi r?cup?rer les boutons lors des tailles pour faire des bouture avec autant de succ?s, il suffit de les couper de la m?me mani?re, les tremper dans l’hormone de bouturage, les mettre en terre et les couvrir avec un fond de bouteilles, les racines seront d?velopp?es en 1 semaine, vous pouvez alors les rempoter.

Personnellement, j’utilise des pots de pellicule photo pour le bouturage, j’y met avant une feuille de papier ? l’int?rieur couvrant le cylindre du pot, ceci facilite grandement le d?potage (comme pour les petits suisses !)

Si vous ne voulez pas faire de votre plante une  » plante m?re « , ne r?p?tez pas la taille plus de 3 fois.
(?a vous fera quand m?me 7 clones et 8 t?tes sur votre plante au lieu d’une ! ! !)
sinon votre plante n’aura pas la force de supporter tout le poids lors de la floraison.

voir le contenu source cannabis Kleaner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s