Une quinzaine de Cannabis social clubs se sont déclarés en préfecture

 


A tout moment, la justice ou le préfet peut demander leur dissolution. Mais les Cannabis social clubs ont décidé de sortir de l’ombre : une quinzaine d’entre eux se sont déclarés lundi en préfecture, comme association à but non lucratif (Loi 1901). 15 à 20, selon le porte-parole du mouvement, Dominique Broc. 


Toutes les déclarations ne vont pas se faire en même temps. « Cela va dépendre de la réaction du gouvernement. S’il y a des dissolutions au fur et à mesure que les CSC se déclarent, on va faire ça dans la durée, et occuper les tribunaux pendant un long moment« , a précisé Dominique Broc.


La Fédération des Cannabis social clubs existe officiellement depuis le 4 mars – les statuts ont été déposés en préfecture d’Indre-et-Loire, mais ils ne sont parus que ce mardi au Journal officiel.


Des clubs locaux ont été déclarés en Loire-Atlantique, en Vendée, dans la Creuse,  en Charente-Maritime, en Indre-et-Loire ou en Haute-Vienne. Et ce n’est que le début, assure Dominique Broc, qui estime que plus de 400 clubs existent clandestinement en France.

Le premier Cannabis social club déclaré en Vendée. Reportage d’Edouard Marguier  
 


Les Cannabis social clubs sont des groupements de personnes qui cultivent du cannabis et se partagent leur production, sans en faire commerce. Sauf que la culture et la consommation sont toujours illégales… Alors que les Cannabis social clubs sont légalement reconnus en Espagne et en Belgique.


source france info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s